Émilie Sigouin : Artiste multidisciplinaire

Émilie Sigouin est comédienne, mime, autrice, réalisatrice et artiste visuelle. Dès 2012, elle se consacre principalement à la création théâtrale et collabore avec quelques réalisateurs en tant que comédienne. Elle passe derrière la caméra en 2018 d’abord en écriture, ensuite en réalisation avec son premier court métrage Un geste à la fois.

Sur ce site, vous trouverez les projets significatifs qu’elle a réalisés en théâtre, en cinéma, ainsi qu’en arts visuels. À travers ces oeuvres, vous découvrirez que peu importe le médium, elle réussi à trouver le mot ou la juste image pour vous faire comprendre différents univers intimes. Son but : faire vibrer votre corde sensible et ouvrir la porte vers l’introspection.

Panneau 1

Biographie

photo : Simon Goupil

Émilie Sigouin est artiste multidisciplinaire. Formée comme artiste visuelle à l’UQÀM, mime chez OMNIBUS, puis comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, elle est une véritable touche à tout.

En 2012, elle co-fonde Tête au Corps, une compagnie de théâtre interdisciplinaire avec laquelle elle alterne ses activités entre le jeu, la mise en scène et l’écriture. Plus récemment, elle s’est découverte une passion pour le cinéma. Elle co-fonde le collectif cinématographique Le Zoo, un groupe avec lequel elle forge ses premières armes de scénariste et de réalisatrice.

Elle travaille actuellement à l’écriture de sa prochaine pièce de théâtre, intitulée Ici (après), projet pour lequel a obtenu le soutien de la SACD. Elle fait également circuler son court métrage Un geste à la fois et s’attaque déjà à ses prochains projets de cinéma.

projets significatifs

CRÉATION – CINÉMA / COURT MÉTRAGE
Toi, moi et les nénuphars (En cours) – Scénario, réalisation – Prod : La 115e

CRÉATION – CINÉMA / COURT MÉTRAGE
Un geste à la fois (2019) – Réalisation, texte, narration, montage

CRÉATION – THÉÂTRE
Ici (après) (En cours) – Texte
Histoires ordinaires (2018) – Mise en scène, texte, interprétation, production

CRÉATION – ARTS VISUELS
Welcome (Mes amis les animaux) (2017) – Exposition solo – Peinture, vidéo, performance

INTERPRÉTATION – CINÉMA
Que ta joie demeure (2014) – Interprétation – Réal : Denis Côté – Prod : Metafilms

INTERPRÉTATION – THÉÂTRE
Rue Fable (2014) – Interprétation – M.e.s. : Jean Asselin, Réal Bossé et Sylvie Moreau – Prod : Omnibus

INTERPRÉTATION – PUBLICITÉ
Les fromages du Québec (2017) – Interprétation (suisse-allemand) – Réal : Julien Hurteau – Prod : Romeo&Fils

INTERPRÉTATION – TÉLÉVISION
Toute la vie (2019 et 2020) – Interprétation – Réal : Jean-Philippe Duval – Prod : Aetios productions inc.
Unité 9 (2014) – Interprétation – Réal : Jean-Philippe Duval – Prod : Aetios productions inc.

Quelques liens

RENÉE CLOUTIER AGENCE D’ARTISTES – Fiche d’actrice

TÊTE AU CORPS – Compagnie de théâtre corporel & interdisciplinaire

LE ZOO – Collectif de cinéma

BEHANCE – Oeuvres visuelles

VIMEO – Page de vidéos

FILMFREEWAY – Fiche de réalisatrice

Panneau 2

Théâtre

Projet en cours d’écriture

Ici (après)

SYNOPSIS
Après notre mort, nous avons tous rendez-vous dans un lieu vide et innommable, désigné par le mot «ici». Avant que notre âme soit libérée définitivement, nous devons résoudre tous les conflits avec les gens les plus significatifs de notre vivant. C’est «ici» qui décide des rencontres et des départs : il les annonce par le biais d’une pluie torrentielle.

Dans une pièce d’inspiration cinématographique mêlant poésie et théâtre corporel, on assiste aux douloureuses résolutions de relations amoureuse et familiale. Tout ce qui a été retenu doit être avoué et tout ce qui a été omis doit être accompli. Ici (après) est une réflexion en trois temps sur l’amour, les regrets et la mort, vécus par des amants, des frères et une mère et son fils.

ÉQUIPE
Texte : Émilie Sigouin
Conseiller dramaturgique : Olivier Sylvestre

Ce projet a bénéficié d’une aide financière auprès de la SACD.

Projets récents

Limbes (2018)

SYNOPSIS
Après notre mort, nous avons tous rendez-vous dans les limbes : nous devons y résoudre nos conflits avant que notre âme disparaisse définitivement. Le lieu décide qui doit se rencontrer et il fait entrer ou sortir une nouvelle personne par la pluie.

Félix et Florence se sont aimés, mais leur relation amoureuse n’a jamais eu lieu de leur vivant, ce qui a créé de multiples malentendus et frustrations. Félix est décédé et Florence est dans un coma pour une durée indéterminée. Après plusieurs décennies de silence, les deux se retrouvent dans les limbes et n’ont d’autre choix que de s’expliquer.

ÉQUIPE
Texte : Émilie Sigouin
Mise en scène : Olivier Caron-Brisebois et Émilie Sigouin
Interprètes : Émilie Sigouin et Jean-Philippe Rozon
Production : Tête au Corps

Cette courte pièce a été présentée dans le cadre du Festival Tout’ Tout Court en octobre 2018. Cette scène a donné naissance au projet suivant, Ici (après).

Histoires ordinaires (2018)

SYNOPSIS
Quatre personnages sont figés dans le temps, hantés par leurs souvenirs, revivant les drames qui ont tout arrêté dans leurs vies. Tout en poésie, Histoires ordinaires parle des relations humaines toxiques, des temps froids, de la mort et de rêves abandonnés ou retrouvés. Dans un espace-temps qui semble être infini, chaque personnage se livre au public, confronté à un changement inévitable pour aller de l’avant.

ÉQUIPE
Texte et mise en scène : Émilie Sigouin
Interpètes : Maylina Gauthier, Joël Hamel-Hogue, Mickael Lamoureux et Émilie Sigouin
Concepteurs : Jonathan Asselin, Ariane Genet de Miomandre, Alexandre Lang, Vincent Sauvé et Francis St-Germain
Production : Tête au Corps

Cette pièce a été présentée au théâtre Espace la Risée en mai 2018.

Panneau 3

Cinéma

court métrage

Un geste à la fois

SYNOPSIS
Entre la lessive et l’angoisse du quotidien émane parfois le besoin urgent de parler à quelqu’un. Une vidéo d’art minimaliste sur le deuil, racontée par des mains s’exécutant à l’origami.

ÉQUIPE
Texte, narration et montage : Émilie Sigouin
Corrections sonores : Francis St-Germain
Traduction : Patrick Langlois


Jour No 65

SYNOPSIS
Le confinement nous emmène à observer et à habiter notre maison autrement. Après le 65e jour d’isolement, une routine s’installe et quelques détails commencent à sauter aux yeux, tels l’usure d’une fenêtre ou la saleté d’un moulin à café. Et si, après autant de jours, la maison nous emmenait à briser notre routine?
Un (très) court métrage surréaliste sans dialogue réalisé en confinement, en toute sécurité à la maison.

Panneau 4

Arts visuels

Démarche artistique

Le but premier d’Émilie Sigouin est de jouer avec le capital de sympathie du public envers les animaux.  Elle soulève une réflexion qui lui est apparue en parcourant l’actualité (ou des vidéos de chats sur Youtube) : comment se fait-il que nous ayons tant d’empathie et d’affection pour un animal et qu’en contrepartie, si peu pour le genre humain ?  Peut-être parce qu’il nous parait si normal d’être un humain et que nous n’avons ni fourrure, ni plumes à caresser.  L’artiste s’est donc donnée le défi d’intégrer des animaux dans ses œuvres et d’en décaler le côté attachant, qu’ils soient peints ou dessinés.  Maintenant qu’ils sont incomplets, transformés et figés dans de nouveaux univers, avons-nous autant envie d’en prendre soin ?  Si l’empathie demeure, aurions-nous la même réaction s’il s’agissait d’humain ?

Textures d’acrylique, origami et portraits d’animaux se mêlent pour créer des univers éclatés, à mi-chemin entre la figuration et l’abstraction.  Dans cet ensemble d’œuvres, Émilie Sigouin transforme le mignon en inquiétant et le majestueux en cauchemar.  Dans toutes ses sphères d’activités artistiques, l’artiste est constamment à la recherche de la sensation plutôt que de la représentation.  Elle interprète le portrait avec des échos de l’artiste Francis Bacon, dans des espaces texturés et recherchés librement inspirés de ceux d’Anselm Kiefer.  Émilie Sigouin vous invite dans son univers où les animaux sont rois et veillent sur vous – comme de véritables amis.

Vidéo

Sans titre (2017) – Performance de Projet K basé sur un montage vidéo